Nombreuses sont les entreprises comme vous, pme et eti qui hésitent à développer leur business à l’international. Pourtant, l’internationalisation est un levier nécessaire à l’industrie française pour augmenter durablement sa croissance. C’est une formidable porte ouverte sur d’autres marchés à condition de prendre certaines précautions. Les obstacles pour vendre vos produits par-delà les frontières ne sont pas insurmontables. Voici les clés du succès pour réussir le développement de votre activité à l’étranger !

 

Identifiez les pays cibles et la structure adaptée à votre développement à l’international

En France, votre entreprise se développe sur tout le territoire (Lyon, Paris, Bordeaux, Marseille…) et votre chiffre d’affaires ne cesse de croître. C’est bon signe ! Pourquoi ne pas profiter de cette dynamique pour conquérir de nouveaux marchés et notamment à l’international ?

Mais inutile de perdre du temps, de l’argent et de l’énergie dans des destinations qui n’offrent que très peu d’opportunités de vente ! Multiplier les lieux d’exportation risque d’être plus contre-productif que de cibler précisément là où vous devez concentrer vos efforts et vos investissements.

 

Choisissez des pays porteurs sur votre marché

Avant de vous lancer dans cette conquête internationale, faites le point sur les pays porteurs :

  • Réalisez des études de marché pour déterminer si l’implantation dans tel ou tel pays est une réelle opportunité conjoncturelle.
  • Renseignez-vous sur le marché local pour connaître les concurrents établis et les obligations légales,
  • Sondez les attentes et besoins de vos clients réels et potentiels. Êtes-vous attendu sur ce créneau géographique ?

En savoir plus : les base de l’étude de marché

Grâce à ces données collectées, vous serez à même d’établir une carte précise du ou des pays intéressants pour exporter votre offre. Les résultats ne valident qu’une seule localisation en Europe ou que le Canada dans le reste du monde ? Mieux vaut miser sur la qualité que la quantité !

Adoptez une stratégie de développement cohérente et réfléchie plutôt que de vous disperser.

 

Internationalisation : les pays les plus attractifs pour exporter

Si votre développement à l’international doit tenir compte des spécificités de votre secteur et de votre entreprise, il est toujours intéressant de connaître les régions les plus prisées dans le monde pour investir.

Par exemple, en 2018, les industriels français de différents secteurs (énergie, agro-alimentaire, automobile, aéronautique…) ont massivement choisi l’Asie du Sud-Est (Inde, Birmanie, Indonésie) comme destination pour leur internationalisation. Le premier ministre indien, Narendra Modi, prône le “Make in India” depuis 2014. Il met tout en œuvre pour attirer les ETI françaises et les inciter à choisir l’Inde pour développer leur activité à l’étranger.

D’autres destinations comme les États-Unis et le Royaume-Uni restent attractives malgré les tensions commerciales et le Brexit.

Pour commercer avec le Royaume-Uni, lisez notre article sur les conséquences du Brexit pour les entreprises .

 

La meilleure structure pour réussir à l’international

Pour limiter les risques liés à l’internationalisation et pour vous ouvrir plus facilement les portes de certains pays réfractaires à la création de sociétés étrangères sur leur sol, vous pouvez opter pour :

  • La joint-venture. La prise de participation dans le capital d’une entreprise viable sur le marché étranger visé est une solution pour commencer à exporter en douceur. C’est indispensable si vous souhaitez pénétrer durablement certains marchés très fermés qui excluent les industriels étrangers comme créateurs d’entreprise.
  • Tout autre type d’association avec un partenaire local implanté dans le pays d’exportation ciblé. Vous pouvez sceller avec lui des accords de distribution ou travaillez sur des projets communs de Recherche & Développement. Vous limiterez ainsi les obstacles liés aux législations trop complexes, aux contraintes administratives, aux différences culturelles qui auraient freiné votre développement à l’international.

Notre conseil :

Pour éviter les risques liés à vos accords de distribution, exploitation de brevets, etc., faites traduire vos contrats dans la langue ciblée par un traducteur juridique, voire par un traducteur assermenté pour en conserver la valeur légale.

Pour en savoir plus : lire notre article sur la traduction juridique

 

La traduction technique : indispensable pour trouver les meilleurs partenaires étrangers

Une fois que vous avez déterminé les pays porteurs, comment devenir le champion n° 1 de l’export ? En vous entourant des meilleurs prestataires ou partenaires locaux !

Vous ne pouvez pas réussir seul à l’international, même si :

  • Vous avez fait un séjour linguistique ou des études à l’étranger.
  • Vous avez fait preuve d’une grande mobilité lors de vos études supérieures puisque vous avez suivi un programme Erasmus.
  • Vous avez réussi le plus haut niveau aux tests anglais (toeic).

Pour pouvoir traiter avec de potentiels partenaires étrangers (distributeurs, fabricants…), encore faut-il comprendre les subtilités de leur langue et inversement !

Faites tomber les barrières de la langue et entourez-vous des meilleurs en ayant recours à la traduction technique. Les échanges avec vos prestataires à l’international ne peuvent être productifs que s’ils sont compréhensibles pour les 2 parties. C’est l’avenir de la réussite de votre internationalisation qui est en jeu, comme l’illustrent ces 2 exemples concrets.

En savoir plus : Qu’est-ce qui définit une traduction technique ?

 

Étendez votre zone de recherche aux fabricants étrangers les plus compétitifs

Au quotidien, votre industrie a besoin de faire fabriquer des outils, des machines ou du matériel à forte technicité. Pourquoi vous limiter aux prestataires français ?

Faites des appels d’offres à l’international pour trouver les meilleurs fabricants au meilleur prix !

Mais cette possibilité n’est envisageable que si vous procédez aux traductions techniques :

  • des cahiers des charges (techniques et fonctionnels)
  • des instructions de fabrication, de montage et d’assemblage
  • des fiches de sécurité
  • des documentations de logiciels
  • des notices techniques et des schémas….

Votre domaine et ses caractéristiques techniques sont spécifiques, la traduction technique doit l’être aussi ! Termes techniques, unités de mesure… Tout doit être parfaitement traduit, voire localisé et converti dans la langue des pays étrangers susceptibles de répondre à vos besoins, pour proposer des documents fiables.

 

Adoptez la traduction technique et marketing pour trouver les distributeurs les plus performants

Pour réussir à exporter, impossible de vous passer d’un distributeur étranger qui connaît le marché local et les canaux de distribution !

Pour optimiser la diffusion de vos offres à l’international, procédez à la traduction de tous les éléments nécessaires à vos partenaires de distribution étrangers :

  • La traduction technique des fiches produits.
  • La traduction marketing des supports commerciaux et des outils d’aide à la vente.

 

Misez sur une agence de traduction spécialisée pour réussir votre internationalisation

Réalisez la traduction de vos documents quels qu’ils soient ne s’improvise pas ! Si vous êtes un expert dans votre domaine, laissez le travail de traduction à un véritable professionnel. Et dans ce cas-là, Google Traduction ne suffit pas !

Pour le développement de votre activité à l’international, faites appel à une agence spécialisée en traduction technique et marketing. Grâce à son expertise pour traduire les documents techniques et commerciaux, vous vous donnez toutes les chances de :

  • Vous entourer des meilleurs partenaires étrangers. Spécialisés dans différents domaines techniques (industrie, agro-alimentaire, ingénierie…), les traducteurs maîtrisent la langue source et traduisent dans leur langue maternelle : ils vous garantissent des traductions techniques compréhensibles par des experts et par des utilisateurs quel que soit le pays ciblé.
  • Déclencher l’acte d’achat chez des clients potentiels étrangers. Grâce à une équipe de traducteurs natifs avec une expérience significative dans les métiers du marketing, votre communication à l’étranger sera porteuse de sens pour les destinataires. Les mots utilisés seront en adéquation avec la culture visée tout en diffusant un message commercial attractif et cohérent avec votre stratégie.

 

Cette année, c’est décidé : vous allez développer votre business à l’international ! Mais pour assurer la réussite de ce projet ambitieux et nécessaire à l’augmentation de votre croissance, vous devez vous entourer des meilleurs et suivre une stratégie cohérente. Ne négligez pas la traduction technique et marketing : c’est l’un des leviers pour réussir efficacement votre développement à l’étranger.