Traduction de votre kbis en anglais : pourquoi et comment l’obtenir ?

Article publié le : 3 Juin, 2024
traduction kbis en anglais

Lorsqu’une entreprise est créée en France, elle doit s’immatriculer au Registre du Commerce et des Sociétés. L’extrait de kbis est obtenu à la suite de cette démarche, et atteste de son existence juridique. Il comporte un grand nombre d’informations fondamentales. Parmi elles, son SIREN, l’adresse du siège, ou les décisions de justice s’il y a lieu. L’extrait de kbis représente la vie d’une société, et est amené à évoluer avec elle. Cependant, c’est un document spécifique à la législation française. Pour développer son entreprise à l’international, il faut pouvoir justifier de la légalité de son activité. Est-il possible d’obtenir la traduction de son kbis en anglais ? Découvrez dans cet article tout ce que vous avez à savoir pour vous guider.

Pourquoi traduire votre kbis en anglais ?

Lorsqu’une entreprise s’étend à l’international, il devient rapidement nécessaire de demander la traduction de son kbis en anglais. À l’étranger aussi, il faut attester de la légalité de ses activités commerciales. Or, l’administration française ne peut pas fournir un document équivalent à ceux des institutions locales. Dans ces cas de figure, le kbis extract (extrait de kbis traduit en anglais) constitue un justificatif tout à fait recevable.

Commander la traduction de ce document est essentiel dans le cadre de relations commerciales hors du territoire français. Les institutions locales peuvent l’exiger dans certains contextes :

  • achat d’une licence d’exploitation,
  • ouverture d’une filiale,
  • vente de sa société à l’international,
  • ouverture d’un compte bancaire…

Lorsqu’on envisage de se développer à l’étranger, la démarche de traduction du kbis est indispensable.

Pourquoi choisir l’anglais plutôt que l’allemand ou l’espagnol ? Très largement considérée comme la langue des affaires, elle vous permettra de cibler un plus grand nombre de pays.

Lire également : Rôle crucial de la traduction dans les fusions et acquisitions à l’échelle internationale

 

Comment obtenir la traduction de votre kbis en anglais ?

Le choix d’un prestataire spécialisé

Pour obtenir votre kbis extract, le choix du prestataire chargé de la traduction est important. En effet, une fois traduit, votre document doit à la fois :

  • être parfaitement fidèle au document d’origine,
  • conserver toute sa valeur légale auprès des institutions étrangères.

Pour ce faire, il est donc recommandé de faire appel à une agence de traduction dotée de deux types de compétences :

  • la traduction financière, pour garantir la compréhension et la traduction parfaite de tous les éléments comptables et juridiques d’un Kbis,
  • si nécessaire, la légalisation de la traduction, pour assurer la conformité légale du document traduit.

En faisant appel à une agence de traduction financière dotée d’un service de légalisation, vous bénéficierez de :

  • de l’expertise de professionnels spécialisés traduction financière en langue anglaise,
  • des services d’une agence qui garantit la sécurité et la confidentialité des données,
  • de la prise en charge complète du processus de légalisation selon la nécessité,
  • de délais optimisés et de tarifs uniques négociés.

Découvrez les facteurs clés pour identifier une agence de traduction financière fiable.

Le saviez-vous ? Dans le cadre de vos activités commerciales à l’étranger, il peut être nécessaire de faire traduire d’autres pièces juridiques. Par exemple, les statuts de votre entreprise peuvent être demandés par les banques lors de la mise en place d’une filiale, ou par l’équivalent local du Registre du Commerce.

Le processus de traduction

Vous avez reçu le kbis de votre entreprise en France ? Transmettez-le à l’agence de traduction en précisant :

  • la langue dans laquelle vous souhaitez traduire ce kbis
  • le ou les pays visés par l’exploitation du document ainsi traduit.

L’agence va alors réaliser une traduction financière dans la combinaison linguistique souhaitée : français-anglais, français-allemand, français-chinois…

Avantages d’une agence :

  • une relecture croisée est généralement effectuée par un traducteur tiers afin d’assurer la qualité du livrable
  • une attention particulière est accordée au respect des délais et à la confidentialité des informations.

Attention : ne tardez pas à communiquer votre extrait de kbis au prestataire chargé de la traduction car sa durée de validité n’est que de 3 mois pour être recevable par un tiers. Or, dans cette période, comptez le temps de la traduction et, dans la plupart des cas, le processus d’assermentation ou de légalisation.

Faut-il une traduction assermentée ou une traduction libre ?

La traduction assermentée peut s’avérer nécessaire afin de permettre la compréhension par les autorités étrangères. Réalisée exclusivement par un traducteur assermenté auprès d’une Cour d’appel, elle permet de délivrer à la fois une traduction compréhensible dans le pays visée et certifiée comme conforme au document d’origine par un traducteur officier ministériel.

Si la traduction assermentée d’un extrait kbis peut constituer un réel atout, elle est une nécessité concernant les pièces comptables ou contrats commerciaux par exemple. Pour vos extraits kbis en revanche, une traduction financière libre est tout à fait adaptée. Elle doit néanmoins faire l’objet d’une validation officielle le plus souvent : la légalisation.

La légalisation est-elle nécessaire ?

La légalisation des documents officiels est, en effet, nécessaire. Cette démarche permet de conserver la valeur légale et officielle d’un document administratif français traduit dans une autre langue.

Une telle démarche pourra se faire dans la mairie du domicile du traducteur, auprès d’un notaire ou en se rapprochant de la Chambre de Commerce et d’Industrie.

Les procédures de légalisation

Une fois ceci fait, deux cas peuvent se présenter :

  • Si le pays de destination a signé la Convention de La Haye du 05/10/1961, vous aurez à présenter votre kbis et sa traduction au service d’apostille de la Cour d’Appel dont dépend l’organisme qui a légalisé la signature.
  • Si le pays que vous visez n’a pas signé la Convention de La Haye, il vous faudra présenter vos documents au bureau des légalisations du ministère des Affaires étrangères. Ensuite, il faudra les remettre au consulat ou à l’ambassade concernée.

Bon à savoir : les besoins de légalisation diffèrent d’un pays à l’autre et certains même disposent d’accords permettant de se dispenser de cette procédure. Afin de bien respecter les spécificités du pays visés, il est conseillé de se faire accompagner par une agence de traduction dotée d’un service de légalisation. Celle-ci saura vous conseiller et mener cette prestation en bonne et due forme, dans les meilleurs délais.

Les délais de validation

L’étape de légalisation s’intègre dans la période de validité de l’extrait de kbis de 3 mois. Attention donc aux délais de réalisation qui pourraient compromettre vos projets.

Avant de demander l’édition de votre kbis, soyez prêt pour la phase de traduction, légalisation. Pas question de perdre du temps en recherche de prestataire une fois la réception !

Quels sont les enjeux de la traduction du kbis en anglais ?

Commander la traduction de son kbis auprès d’un traducteur assermenté est nécessaire si l’on veut étendre ses activités commerciales à l’international dans de bonnes conditions. Les enjeux sont certains :

  • favoriser le développement de son entreprise en touchant une cible à l’international ;
  • s’accorder avec les législations locales pour les diverses démarches à effectuer ;
  • s’attirer la confiance de futurs partenaires.

Présenter un extrait de kbis traduit en anglais est un gage de confiance et atteste de votre professionnalisme. En rendant accessible son contenu à vos futurs collaborateurs, vous leur assurez la fiabilité et la légalité de votre activité. Enfin, en favorisant une communication claire, vous faciliterez l’établissement de vos relations professionnelles et renforcerez votre crédibilité.

 

L’extrait de kbis est un document fondamental. Lorsqu’on envisage d’étendre ses activités l’étranger, il est important d’en demander la traduction. Ce justificatif professionnel vous permettra d’aborder toutes les démarches en toute tranquillité. Cependant, obtenir une traduction assermentée est moins facile qu’il n’y paraît. Se faire accompagner par une agence de traduction financière est conseillé pour éviter les déconvenues.

Article rédigé par : BILIS